Le bourgeon de framboisier synonyme  d’équilibre hormonal

Le bourgeon de framboisier synonyme d’équilibre hormonal

Le framboisier est certes apprécié pour ses fruits mais la phytothérapie européenne le connait aussi comme astreingent utile dans le traitement des diarrhées, de certaines pathologies ORL, les stomatites, gingivites ..

Mais la pharmacopée de certaines tribus d’indiens d’Amérique du nord a relevé une propriété bien plus significative, une action hormonale. Cette propriété a été confirmée par certaines études scientifiques, vers le milieu du siècle dernier .

La gemmothérapie s’est intéressée au Framboisier : ce sont les jeunes pousses prélevées au moment très précis du débourrage, qui sont utilisées. La période possible pour la cueillette est très brève, quelques jours à peine : les pousse croissent très rapidement, après l’éclosion, et dépassent vite la taille requise pour un usage en gemmothérapie. Il faut préférer les framboisiers sauvages, de sites convenable du point de vue écologique.

Les principales propriétés de cet extrait concernent la sphère gynécologique : il agit comme un régulateur hormonal d’utilisation très souple. Il ne parait pas avoir d’effet plus oestrogène – mimétique que progestérone – mimétique, son action rééquilibrant hormonal va dans le sens qui est nécessaire.

Il est utile dans les dysménorrhées, les aménorrhées, le syndrome prémenstruel, les irrégularités du cycle, le fibrome : dans ce dernier cas, l’action astringente propre à de nombreuses rosacées complète les effets de ré équilibration hormonale, ainsi qu’un effet myorelaxant pour l’utérus.

Il est indiqué dans les kystes ovariens, les endométrioses, les mastoses, la stérilité, les ménorragies et les métrorragies. C’est un remède intéressant à utiliser pendant la grossesse et après l’accouchement.

En cures régulières, c’est un grand remède des ménopauses et pré ménopauses quand celles ci sont accompagnées de désagréments tels que les bouffées de chaleur et l’instabilité d’humeur.